Trois étudiants de QO boursiers de la Fondation de l’UQAR en 2018

bourses UQAR

Chaque année, la Fondation de l’Université du Québec à Rimouski décerne plusieurs dizaines de bourses aux étudiants de tous les cycles et de  toutes les disciplines. Dans le cadre de la cérémonie tenue à Rimouski le mercredi 27 mars 2018, trois étudiants de Québec-Océan se sont mérités des bourses de la Fondation. On les félicite bien chaleureusement!


Jory Cabrol

Candidat au doctorat en océanographie
Récipiendaire de la Bourse du corps professoral et des employés(es) de soutien de l’Institut des sciences de la mer (ISMER) pour des études en océanographie

Jory

Son projet de doctorat s’insère dans le projet CRSNG-Stratégique multidisciplinaire «Production et consommation du krill: vers l’évaluation écosystémique de l’état des stocks» dirigé par la professeure G. Winkler et qui regroupe neuf chercheurs de Québec-Océan rattachés à l’ISMER-UQAR, à l’Université Laval et à Pêches et Océans Canada. Axé sur les interactions entre le krill et les niveaux trophiques inférieurs, son projet de doctorat a pour objectifs de déterminer les variations spatiales et temporelles du comportement alimentaire et de la condition physiologique des espèces dominantes de krill dans l’estuaire et le golfe du Saint-Laurent pour mener vers une gestion intégrée des stocks.

Dir. Gesche Winkler; co-dir. Réjean Tremblay et Christian Nozais


Mathilde Chemel

Candidate à la maitrise en gestion de la faune et ses habitats
Récipiendaire de la Bourse d’excellence André-Pierre Casgrain

ChemelMSon projet de maîtrise a pour but d’étudier les effets des changements climatiques et globaux, notamment l’augmentation de la température, la diminution du pH et le phénomène d’hypoxie sur le métabolisme énergétique et la qualité nutritionnelle et organoleptique de la crevette nordique (Pandalus borealis). Cette espèce tolère l’acidification des océans et l’hypoxie. Cependant, lorsqu’elle est exposée à une augmentation de température, elle se montre particulièrement sensible. Or les effets combinés de ces différentes contraintes environnementales sur la physiologie et le métabolisme énergétique de cette espèce sont encore peu connus. En plus des conséquences sur les réponses biologiques de cette espèce, les changements potentiels de sa qualité nutritionnelle et organoleptique pourraient affecter non seulement le réseau trophique mais aussi la rentabilité de cette pêcherie, qui semble en déclin dans certaines zones.

Dir. Piero Calosi; co-dir. Denis Chabot


Jean-Luc Shaw

Candidat à la maîtrise en océanographie
Bourse d’excellence Jacques Dionne pour des études en océanographie à l’UQAR/ISMER

ShawJLSon projet de maîtrise porte sur l’infrastructure industrielle sur les berges de la baie de Sept-Îles et son port en eau profonde, qui constituent un cas d’étude probant de l’influence anthropique sur les écosystèmes subarctiques canadiens. Il fait partie d’une équipe multidisciplinaire, chapeautée en partenariat avec Canadian Healthy Oceans Network (CHONe), qui développe un indice de santé écologique adapté à ces conditions. Une compréhension profonde de l’hydrodynamique de la baie de Sept-Îles constitue un morceau-clé de son projet. L’équipe travaille donc à le documenter par une campagne de mesures visant à quantifier la variabilité tidale et saisonnière de la baie.

Dir. Daniel Bourgault; codir. Dany Dumont


 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s